ottohutt
otto hutt
01 / 01

L’éloge du manuscrit

Au quotidien, au travail, à l’université, et en règle générale, plus personne n’écrit à la main de nos jours. Les correspondances ont lieu par e‑mail, nous prenons des notes sur nos téléphones ou tablettes, les transcriptions se retrouvent directement sur l’écran. Tout ceci permet d’aller plus vite et de partager les documents plus facilement. En ce qui concerne l’attention, la décélération et une approche consciente de ses ressources personnelles, on peut toutefois observer une inversion de cette tendance.

De plus en plus de personnes prennent volontairement le temps au quotidien de transcrire leurs pensées non pas de manière numérique mais sur du papier. Lettres, journal intime, textes littéraires : les effets de l’écriture manuscrite sont remarquables. Les pensées sont plus ordonnées et ciblées, moins de distractions permettent de mieux se détendre, les idées créatives sont plus faciles à concrétiser. Les notes manuscrites ont par ailleurs un effet intéressant sur la mémoire : il est beaucoup plus facile de se souvenir des choses que l’on a écrites à la main. Ce ne sont ici pas seulement les mots écrits qui comptent, mais aussi le processus moteur de l’écriture. C’est pourquoi il faudrait toujours écrire à la main les informations particulièrement importantes. Si simplement écrire ne semble pas assez attrayant, il est tout à fait possible de s’essayer à la calligraphie, le plus grand art de l’écriture.